RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Maeva !

“Une île au large de l’amour, posée sur l’autel de la mer, satin couché sur le velours…Voici qu’une île est en partance, et qui sommeillait en nos yeux depuis les portes de l’enfance… ” Jacques Brel

Bienvenue dans les Iles Australes et plus particulièrement, sur l’île de Raivavae, la sublime ! Soyons clairs : il s’agit là d’une des plus belles îles du Pacifique sud, et ce n’est pas moi qui le dit !

Ici le temps semble s’être arrêté, et on vient pour se délecter d’une vie tranquille et sans soucis, pour profiter, tout simplement !

Le lagon est tout simplement d’une beauté magique ! Mieux que Bora Bora, puisque sans les Américains et sans les hôtels ! 

Antoine, le chanteur navigateur, y a passé plusieurs mois, et classe cette île dans son top des plus belles îles du monde, c’est dire !

Une succession de « motu » de sable blanc, ceinturent l’île, dont l’incroyable « Motu piscine ! »

 

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Mais au fait, c'est où l'archipel des Australes ?

Les Australes font partie d’un des 5 archipels de la Polynésie française. Elles se trouvent le plus au sud de tous, à quelques 600 kms de Tahiti, situé en plein sur le Tropique du Capricorne.

Elles sont composées de 6 îles volcaniques (Raivavae, Rurutu, Tubai, Rimatara, Rapa) et 1 atoll : j’ai visité les 3 premières.

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Quelle différence avec Papeete ! Ici, point d’hôtels, que des pensions de famille à l’accueil chaleureux !

Car la terre appartient aux familles qui refusent heureusement de céder à la tentation des promoteurs. Le climat jouit d’un climat beaucoup plus frais qu’ailleurs, ce qui favorise l’agriculture.

Très peu visitées, (et c’est tant mieux !) , elles recèlent pourtant quelques trésors, et constituent un monde à part dans l’immensité du Pacifique sud

Source : Google Maps

Source : Google Maps

Quel accueil ! 

Car dès mon arrivée, et à ma descente d’avion du petit aérodrome, je suis accueilli par Angélique, qui me remet un joli collier de fleurs, synonyme de joie éphémère, dont il faut profiter. Nous sommes 3 touristes !

Et comme partout en Polynésie, le tutoiement et la bise sont de rigueur, comme si je faisais partie de la famille depuis toujours. Cà change !

A mon départ, ce sera cette fois le collier de coquillages, qui représente la pérennité, symbole durable lié à la tristesse du départ.

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Le motu “Vaiamanu”, la perle des Australes

C’est simple, c’est le plus beau motu de Polynésie, que l’on appelle aussi “Motu piscine !” : un lieu emblématique et incontournable !

Oui, à certains endroits, l’eau est si transparente, d’un bleu profond si intense, qu’on croirait véritablement une piscine ! Près de 2 kms de plages vierges et d’une blancheur immaculée.

Alors, venez, je vous y emmène en « live », grâce à cette petite vidéo ! Désolé, je ne suis pas un grand spécialiste, vous me pardonnerez les imperfections !

Par contre, il faut avoir de la chance pour s’y rendre un jour de beau temps, car durant l’hiver austral, il pleut souvent ! Je suis donc en quelque sorte, un privilégié.

Vidéo sur le "Motu piscine"

Des photos paradisiaques, vous en avez trop vues ? Tant pis, en voilà d'autres, et désolé si je vous saoule avec toutes ces plages et cette mer bleu, mais franchement, le coin est unique !

Je vous l'accorde, le mieux est de s'y trouver...Seul au monde, sans rien, ni personne : en effet, c'est ici qu'il faut vous rendre si vous voulez jouer au Robin Crusoé.

Il suffit de s'y faire déposer en bateau : amenez eau, et pique-nique, et on reviendra vous rechercher en fin de journée.

D'ailleurs, sur certains motu, vous pouvez même y passer la nuit, avec hamac, bougie, et c'est tout ! A vous la plage, la mer, et le ciel étoilé, avant de vous laisser tomber dans les bras de morphée !

Dommage, pas eu le temps de tester ! Elle n'est pas belle la vie ?

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

La « Heiva » et le concours de javelots

Sur l’île, j’ai assisté à une des nombreuses représentations de la Heiva, fête traditionnelle Tahitienne de juillet, et notamment à cet étonnante démonstration de lancer de javelot en bois !

Le but est de toucher une noix de coco perché sur un mat haut d’une dizaine de mètres environ. Pour moi, cela me semble mission impossible, et pourtant !

Quelle adresse ! Des centaines de javelots jaillissent des 4 groupes provenant de 4 villages différents ! Et tout cela, quasiment en même temps !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

C’est donc une véritable pluie de javelots qui s’abattent sur le mât et la pauvre noix de coco ! Seuls 1 ou 2 parviennent à leur but. Des centaines de lances jonchent le sol : on dirait un « jeu de mikado » géant !

Mais comment font-ils pour retrouver les leurs ? C’est simple, chacun d’entre eux porte une couleur, une marque et un nom différent ; ils sont ainsi récupérés en un temps record ! Le spectacle est incroyable !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Une ballade en vélo très sympa

Le tour de l’île (900 hbts) fait 24 kms et comprends 4 villages : Antonu, Rairua,Mahaatoa,et Vaiuru.

Je l’ai parcouru avec un vélo local, sans freins : il suffit de maitriser le rétropédalage !

La route est plate, aucune voiture ou si peu, donc génial pour le vélo !

J’y rencontre de temps en temps, des habitants , adultes et enfants, qui me saluent toujours avec de grands sourires craquants ; parfois, une petite halte comme chez Maria, qui fabrique des colliers de coquillages ; elle me montre son jardin, les photos de ses enfants, et une d’Antoine !

 Car à c’est à Raivavae que l’on trouve ces fameux « pupu » : ce sont de minuscules coquillages récoltés par les femmes sur les motus, et qui servent à fabriquer ces colliers : un travail de titan, tant dans la récolte, le tri, ou la fabrication entièrement fait « main » demandent précision, et habileté !

Près de Mahanatoa, se trouve le dernier Tiki de Raivavae, "La princesse". les autres ont été déplacés : mais ils n'ont pas aimé ! leur transport fait l'objet d'histoires qui font froid dans le dos !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Les pirogues “cousues

Une des particularités de Raivavae, ce sont ses pirogues “cousues” avec de la fibre de coco .Curieusement,  le balancier est à droite, contrairement à toute la Polynésie

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Un 14 juillet loin de tout !

Par pur hasard, je me trouvais à Ravaivae pour le 14 juillet qui est fêté de la même façon qu’en métropole : lever des couleurs, chants, Marseillaise, discours, buffet exotique, offert par Monsieur le Maire.

Il  y aura même des concours de fabrication de colliers et de paniers, spécialitées des Australes.

Trop drôle de vivre cela à 15 000 kms de Paris, et dans cette petite île de 900 habitants ! Que d’animations !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Quelle douceur de vivre !

Le long de la route s’égrène de jolies petites maisons couleur pastel, en bordure de mer, dont les jardins sont toujours impeccablement entretenus.

Le dimanche, et même le soir, la population se rend au temple protestant, qui est très joliment décoré !

Au centre de l’île se trouve l’ancien volcan dominé par le Mont Hiro : ses petites montagnes vertes comme du velours, contrastent avec le lagon d’un bleu intense, tel un joyau posé dans son écrin.

Je n’ai malheureusement pas pu me rendre à son sommet en raison de la pluie qui rendait le chemin glissant et dangereux.

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Mon hébergement

 

Je suis  logé « Chez Eléonore » de la pension www.raivavaetama.com/

Dommage, Eléonore est absente, en vacance dans la famille de son mari, Américain. Ils se sont connus au « club med » à l’époque.

On y mange divinement bien, et que la nourriture est copieuse, c’est peu de le dire !

Dans la grande salle à manger commune, trône une immense affiche touristique, couvrant tout un mur : une jolie Vahine bien entendu y figure, sur fond d’une plage paradisiaque : eh bien, c’est Eléonore en personne, il y a quelques années, sur le fameux motu « piscine » !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Mon fare est une délicieuse petite cabane, dotée d’une petite terrasse surplombant le lagon. Située plein ouest, je me suis délecté des fabuleux couchers de soleil, qui font la réputation de la Polynésie.

Dès 17 H30, car la nuit tombe vite et tôt, je m’installe .Que le spectacle commence !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Chaque soir, j’ai droit à un festival de couchers de soleil, avec une féérie de couleurs différentes ! Et puis je sombre doucement vers un sommeil profond, la tête dans les étoiles, en espérant revivre le lendemain une journée aussi belle !

RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud
RAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sudRAIVAVAE : l’île oubliée du pacifique sud

Bientôt la suite de mes aventures en Polynésie : RURUTU, L'île des mythes ou réalités ?

Retour à l'accueil